Pourquoi et comment optimiser le SEO de vos contenus web ?

Modifier vos contenus web contribue à optimiser le SEO (Search Engine Optimization) de votre site internet. Avec d’infimes réglages dans vos pages et articles de blog, vous pouvez réellement booster vos positions dans les pages de résultats des moteurs de recherche. Cette mise à jour d’anciens textes peut vous apporter du trafic organique supplémentaire. Voici pourquoi et comment sortir votre clé à molette et régler votre moteur pour partir à la conquête de la convoitée position 0…

Pourquoi optimiser le SEO de votre rédaction web ?

Optimiser vos contenus web pour le référencement naturel ne consiste pas à appliquer une formule magique. Il n’y a pas de recette toute faite prête à l’emploi qui apporte richesse et prospérité. En affinant votre SEO, vous pouvez en tirer le meilleur parti et faire grandir votre business en optimisant votre ROI, retour sur investissement.

Optimiser le référencement naturel en continu

Le SEO n’est pas une science ni exacte, ni figée. Google, Bing, Yahoo!, Ecosia, Qwant, DuckDuckGo, etc. font évoluer constamment leur algorithme. C’est la raison pour laquelle ce qui marchait hier en matière d’optimisation de pages web ne fonctionne plus aujourd’hui. Si un certain matraquage de mot-clé pouvait faire apparaître vos pages dans les moteurs de recherche hier (ou plutôt avant-hier), aujourd’hui, c’est une stratégie SEO complètement contre-productive.

La rédaction SEO ne correspond pas non plus à un ensemble de critères stricts et unanimement acceptés qui permettent d’atteindre la désirée position zéro des SERP (Search Engine Result Page).

Il y a un certain nombre de techniques et caractéristiques éditoriales acceptées par tous : qualité de contenu, présence d’un mot-clé, utilisation des balises… Par contre, d’autres sont sujets à controverse ou, plus sûrement, à diverses évaluations professionnelles : densité de mots-clés, rédaction des balises, modalités des liens externes, niveau d’optimisation des ancres…

Le SEO est une stratégie itérative qui demande de multiples réglages. C’est pourquoi il faut tester différentes formules afin de voir comment votre site réagit.

L’idée est que si vous optimisez trop, le géant de Mountain View va vous pénaliser. Mais, dans le cas contraire, votre site risque d’être mal positionné. Au fond, comme son nom l’indique, le « search engine optimization » est une affaire de juste dosage entre le trop peu et le pas assez, une juste optimisation.

Améliorer un peu votre positionnement pour générer beaucoup plus de trafic

Avec quelques astuces, quelques modifications mineures, vous pouvez optimiser le SEO de vos contenus web et gagner quelques places dans votre positionnement dans les moteurs de recherche. Avec ces quelques places, vous pouvez générer un trafic de visiteurs bien plus conséquent. Vous entrez alors dans un cercle vertueux où ce boom de trafic va vous faire à nouveau gagner des places et ainsi de suite.

Cet impact majeur d’une optimisation SEO sur le nombre d’internautes visitant votre site est d’autant plus marquant que vos contenus vont passer d’une page de résultats de recherche organique à une autre. Par exemple, si pour une requête, votre page arrive en seconde page des SERP de Google, en améliorant un peu son SEO, elle va pouvoir atteindre la première page, ce qui change tout au niveau trafic. En effet, seulement 0,78 % des clics se font sur la seconde page des résultats.

Accompagner l’évolution de votre stratégie marketing et commerciale

Votre stratégie SEO doit porter les orientations stratégiques de votre business. Les mots-clés sur lesquels vous avez décidé de vous placer doivent refléter votre offre commerciale. Aussi, il est important de régulièrement revenir vous questionner sur ces choix.

Il y a quelques années, lorsque vous avez décidé de vous positionner sur le mot-clé « webmarketing » ou « chocolat », son volume de recherche et son niveau de concurrence n’étaient vraisemblablement pas les mêmes qu’aujourd’hui. Les choix de mots-clés faits il y a ne serait-ce que 3 ans sont sûrement partiellement obsolètes. Ils doivent être réactualisés régulièrement.

Par ailleurs, certains de vos concurrents sont peut-être venus truster les premières positions avec un budget marketing qui vous disqualifie. Peut-être que de nouveaux concurrents ont émergé. Toujours est-il que le contexte concurrentiel sur les moteurs de recherche a sûrement beaucoup bougé.

De plus, votre entreprise évolue. Ce qui fondait votre activité il y a quelques années a peut-être évolué. Vos priorités d’hier ne sont plus celles du moment. Par exemple, vous avez délaissé un pan de votre business (un produit, un service, une typologie de clientèle…) pour vous réinvestir dans un autre.

C’est pourquoi il faut vous ré-interroger ponctuellement sur votre stratégie de référencement naturel au regard de vos objectifs commerciaux. Ainsi, vous verrez peut-être des mots-clés aujourd’hui prioritaires pour lesquels vous n’êtes pas bien placé dans les résultats de Google.

Mettre à jour vos contenus obsolètes

Votre domaine d’activité connaît des évolutions. Il peut s’agir de changements réglementaires, techniques ou dans les pratiques. Des modifications dans le vocabulaire employé, des liens externes aboutissant à des erreurs 404 ou la parution de statistiques plus récentes peuvent aussi vous pousser à une mise à jour de vos contenus.

Pour garder une stratégie de référencement naturel avec un contenu web toujours qualitatif, il vous faut vous assurer qu’il reste constamment pertinent et à jour. Cela influera également sur votre image de marque et votre autorité dans votre domaine.

Par ailleurs, Google apprécie plus particulièrement les sites web régulièrement actualisés. Il peut voir que vos contenus anciens ont été réécrits récemment et ainsi mieux référencer votre site web. En actualisant vos pages, vous montrez aux moteurs de recherche que votre site est actif permettant d’optimiser le SEO de vos articles et pages.

Enfin, compte tenu du coût que représente la création de contenu qualitatif, il est utile de s’assurer de toujours conserver sur votre site des textes d’actualité. Pour éviter de devoir les jeter et en faire rédiger d’autres, il vaut mieux les mettre à jour. Une actualisation sera toujours moins onéreuse et chronophage qu’une nouvelle écriture.

10 astuces pour booster facilement le référencement naturel d’une page web

Si la modification de vos contenus web présente de nombreux bénéfices, découvrez comment simplement arriver à booster vos pages et vos articles. Voici 10 astuces accessibles à tous pour optimiser le SEO de contenus web, outre les aspects plus techniques : vitesse de chargement, Sitemap.xml, robots.txt…

Astuce 1 : Corriger vos erreurs SEO de base

Il est possible que vos pages ou articles soient rédigés avec un (ou des) défaut(s) d’optimisation SEO. Parce que vous avez souhaité économiser ce travail de référencement organique au moment de l’écriture ou que vous avez commis quelques erreurs par méconnaissance, des corrections doivent être réalisées.

Il peut s’agir, par exemple, des principes de base, à savoir :

  • Respecter la hiérarchisation des contenus en utilisant correctement les Hn ;
  • Intégrer un mot-clé unique (jamais utilisé ailleurs) ;
  • Noter un H1 d’une longueur adéquate avec votre mot-clé ;
  • Écrire une introduction courte reprenant votre mot-clé dès la première ligne ;
  • Rédiger des H2, H3… correctement optimisés et suffisamment nombreux ;
  • Avoir des liens internes ;
  • Intégrer des liens externes vers des sites d’autorité ;
  • Mentionner la balise alt des images ;
  • Insérer des images au poids minimisé ;
  • Avoir une url courte mentionnant le mot-clé contextualisé (à faire si et seulement si vous réalisez une redirection).

Vos pages peuvent aussi rencontrer des erreurs de codes ou un code surchargé. Pensez à avoir un code le plus propre possible. Pour ce faire, affichez le html de chaque page et nettoyez.

Astuce 2 : Améliorer le contenu web

Vos pages web et articles de blog peuvent bénéficier de plusieurs types d’amélioration, à savoir :

  • Étoffer votre exploration du champ sémantique
  • Retravailler votre texte au moyen de nouveaux arguments
  • Actualiser certains éléments datés ou périmés
  • Revoir l’organisation de votre contenu en créant de nouvelles sous-parties
  • Améliorer l’expérience utilisateur

De cette façon, vous actualisez votre page en montrant au moteur de recherche Google que votre site est toujours très actuel. De plus, vous améliorez votre SEO en déployant davantage de mots-clés bénéfiques avec le travail sémantique et des requêtes de longue traîne. Pour y parvenir plus sûrement, employez un outil de SEO sémantique, tel que 1.fr, YourTextGuru, SEOQuantum…

Vous pouvez aussi vouloir rendre vos contenus evergreen, c’est-à-dire toujours valables, si vous ne l’avez pas déjà fait. Cela évite qu’ils ne soient vite dépassés. Il faut alors absolument éviter les expressions de type « il y a deux mois » et les actualités chaudes. La crise de la Covid-19, de par son ampleur, a généré une multitude incroyable de contenus qui seront obsolètes prochainement (enfin, normalement).

Astuce 3 : Accroître la longueur de vos pages

Il y a quelques années, les références en matière de longueur de textes web étaient bien inférieures. Pour une fiche-produit, il devient difficile aujourd’hui d’avoir un bon positionnement en dessous de 300 mots, comme pour toute page web standard.

Pour un article de blog, il est difficile de préciser un chiffre dans l’absolu, cela dépend de la concurrence et donc du domaine d’activité de votre entreprise. Il peut être de 500 mots, comme de 2000 au minimum. Il faut alors regarder les pages qui se positionnent devant les vôtres dans les SERP. Si elles présentent des textes plus développés que les vôtres, il est alors utile d’allonger vos contenus.

Quelle que soit l’étendue de l’allongement choisi, c’est une manière simple de faire progresser le référencement naturel de vos textes. Il vous suffit alors d’ajouter un H2 ou quelques H3. Généralement, cette astuce SEO se gère avec la précédente.

Astuce 4 : Améliorer votre maillage interne

Si toutes vos pages disposent de liens internes, c’est bien. Mais il est possible d’optimiser le SEO en développant une stratégie de linking plus aboutie.

Vous pouvez choisir de pousser les pages ayant les mots-clés les plus pertinents pour vous. Il s’agit de ceux qui sont prioritaires dans votre stratégie. Ce peut être ceux pour lesquels votre taux de conversion est le plus important ou votre marge commerciale la plus notable. C’est à analyser au regard de votre stratégie d’entreprise.

Il est alors utile de disposer d’un tableur de suivi indiquant vos liens internes. Ainsi, vous pouvez voir quelles pages sont les plus poussées et faire évoluer votre stratégie de maillage.

Par ailleurs, pour un impact fort, vous pouvez décider de mettre au point des silos ou des cocons sémantiques, tels que décrits par le consultant SEO Laurent Bourrelly. Ces techniques vous feront plus sûrement grimper dans les premiers résultats de Google.

Astuce 5 : Désoptimiser pour optimiser le SEO

Dit comme ça, cela peut paraître contradictoire. Mais en fait, non ! La sur-optimisation est une fausse bonne idée. Elle peut pénaliser votre site. Si vous avez bourré votre texte de mots-clés (le fameux keyword stuffing) ou si vous avez sur-optimisé toutes vos ancres, cela influe négativement sur votre positionnement web.

Même si Matt Cutts, le Monsieur Google, n’a jamais précisé qu’il fallait respecter une densité spécifique de mots-clés, il est souvent d’usage de s’approcher des 1 %. Alors, si vos contenus sont bien au-delà, il vaut mieux les reprendre.

Astuce 6 : Utiliser les bons mots-clés

Pour que votre stratégie de webmarketing porte ses fruits, il faut qu’elle intègre les bons mots-clés, ceux qui sont en mesure de vous apporter du trafic qualifié. Sans elle, difficile d’optimiser le SEO de votre site et surtout difficile de convertir.

Des contenus mal optimisés utilisent très souvent des mots-clés mal choisis. Aussi, faites le point ponctuellement sur votre stratégie de mots-clés afin d’en optimiser la performance.

Mais qu’est-ce qu’un bon mot-clé ? Il est :

  • Pertinent au regard de vos clients-cibles
  • Recherché par suffisamment d’internautes
  • Pas trop concurrentiel

Il s’agit d’un mot-clé employé par vos cibles marketing qui souhaitent acquérir vos produits ou services. C’est la condition sine qua non pour générer un trafic qualifié, constitué de clients potentiels. Pour les identifier, le mieux est d’interroger vos clients actuels. Faites attention à distinguer les termes que vous employez et ceux que vos prospects peuvent employer. Ils peuvent être très différents.

Ensuite, vérifiez la pertinence de ces requêtes au regard du volume de recherche. Cela pour vous assurer que suffisamment d’internautes tapent l’expression dans les moteurs de recherche.

Enfin, assurez-vous que le niveau de concurrence n’est pas trop élevé pour les performances de votre site. Rien ne sert d’investir dans des contenus, si vous ne pouvez atteindre que la 10e page des SERP. Pour les mots-clés trop concurrentiels, préférez utiliser les expressions de longue traîne.

Astuce 7 : Viser le featured snippet de Google

Pour les pages de votre site web qui apparaissent déjà bien positionnées, mais pas tout en haut, vous pouvez ambitionner d’atteindre la position zéro. Pour ce faire, une astuce consiste à donner à Google des contenus qu’il a l’habitude de mettre dans le featured snippet de tête.

Vous voyez ce que c’est ? C’est l’encart optimisé placé au début des SERP, comme là :

Un featured snippet pour optimiser le SEO d'une pageUn featured snippet pour optimiser le SEO d'une page

Le référenceur Louis Maîtreau détaille la technique pour parvenir au featured snippet. Il existe 3 types de contenus pouvant y prétendre :

  • Une question et sa réponse en un paragraphe de 40 à 60 mots
  • La liste à puces ou numérotée de 5 à 8 lignes
  • Le tableau de données

Sachez revoir vos contenus web pour tenter d’atteindre ce Graal en trouvant la bonne question.

Astuce 8 : Solliciter de nouveaux liens externes qualitatifs

Pour améliorer le positionnement de votre site internet, pensez à utiliser intelligemment le netlinking. Évitez les liens de piètre qualité et concentrez vos actions sur la recherche de liens plus qualitatifs. Pour les obtenir plus facilement, il vous faudra publier des contenus très qualitatifs, ce qui renvoie à l’astuce n°2.

La stratégie de linkbaiting reste la plus qualitative pour un bon référencement. Elle vise à acquérir naturellement des liens entrants. Vous pouvez en demander gentiment en envoyant des emails à des sites rigoureusement bien sélectionnés.

Pour dynamiser vos backlinks et améliorer votre SEO, proposez aussi des articles invités ou achetez des articles sponsorisés sur des sites d’autorité. Pour les trouver, il existe des services web dédiés ou des professionnels compétents. Sinon, servez-vous de vos réseaux professionnels.

Pour sélectionner les sites internet sur lesquels publier, définissez des indicateurs de performance au regard de ceux de votre propre site. Il peut s’agir, par exemple, d’un bon Trust Flow (TF), Referring Domains (RD), Authority Score ou Domain Rating (DR).

Astuce 9 : Ajouter de nouveaux médias à votre contenu

Les algorithmes des moteurs de recherche apprécient les médias (infographies, illustrations, vidéos, podcasts…) dans les pages et articles. Ils vont considérer qu’ils enrichissent la matière que vous proposez aux internautes, ce qui contribue à améliorer le SEO de votre site internet.

Aussi, pensez à associer à un article une synthèse ou un développement en parallèle sous forme d’images ou de vidéos. C’est aussi un levier pour booster les partages sur les réseaux sociaux et obtenir plus de liens retour pointant vers votre site.

Astuce 10 : Partager à nouveau vos anciennes pages

Il est vraisemblable que lors de sa création, vous avez amplement partagé vos contenus en ligne. Le partage est bénéfique pour le SEO, car il génère du trafic, stimule votre notoriété et invite à la création de liens entrants.

Aussi, organiser un partage récurrent de vos pages web est une bonne technique SEO, mais n’en abusez tout de même pas trop ! Il est préférable de procéder à une actualisation avant ce nouveau partage.

En matière de stratégie de marketing digital, il est fondamental de chercher tous les leviers d’optimisation d’un site internet en votre possession pour booster ses performances. Aucun contenu ne doit devenir obsolète, ni être jeté du fait de son manque d’intérêt. Il vous faut en permanence chercher à optimiser le SEO de vos contenus pour en tirer le meilleur parti. Les actualiser demande moins d’argent et moins de temps que d’en créer de nouveaux. Et cela permet de stimuler leur ROI.

Ces quelques astuces apporteront rapidement des modifications de positionnement dans les résultats de Google. Quelques jours à quelques semaines suffisent selon l’activité de votre site, le temps que les robots spiders repassent partout. Dites-moi comment évolue alors la courbe de votre trafic ?




Lire l’article sur le site Source

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *